Notre Univers

La Coupe de l'America

Qu'est-ce que la Coupe de l'America ?

Présentation de la Coupe de l'America

165 ans de légende

Ce 22 août 1851, à l’occasion de l’Exposition universelle de Londres, une régate a lieu autour de l’île de Wight. C’est un duel. Il oppose les Américains aux Britanniques et se nomme « Coupe des 100 Guinées ». La légende prétend que la reine Victoria assistant à la course, et apercevant la goélette America arriver en tête, aurait demandé qui est second. Il lui aurait été répondu : « Majesté, il n’y a pas de second ! »

Le trophée du vainqueur – un pichet en argent ciselé sans fond conçu par le bijoutier Garrard - est baptisé Coupe de l’America. La seconde édition se dispute 20 ans plus tard à Newport aux Etats-Unis. Les Américains vont défendre et conserver le trophée 25 fois de suite, jusqu’en 1983 et la victoire historique d’Australia II. C’est aujourd’hui le plus vieux trophée sportif au monde.

© ACEA / PHOTO GILLES MARTIN-RAGET

35e édition

juillet 2015, Portsmouth(GBR), America's Cup World Series, © Yvan Zedda
juillet 2015, Portsmouth(GBR), America's Cup World Series, © Yvan Zedda

La règle est sensiblement la même depuis sa création. Le détenteur de la Coupe de l’America qu’on appelle « Defender », remet son titre en jeu et organise les régates comme il l’entend, sur le plan d’eau et à bord des bateaux de son choix. De fait, et c’est l’une des particularités de la plus prestigieuse des compétitions de voile, le Defender a tout intérêt à mettre un maximum d’atouts de son côté afin de conserver son bien.

Pour cette 35ème édition, Oracle Team USA (vainqueur de la 34ème édition) a par exemple décidé de changer de site, quittant San Francisco pour l’archipel des Bermudes. Durant l’été 2017, il sera opposé à 5 « Challengers » : Groupama Team France, Land Rover Bar (Royaume-Uni), Artemis Racing (Suède), Emirates Team New Zealand (Nouvelle Zélande) et SoftBank Japan (Japon). A l’issue des qualifications, le meilleur de ces 5 Challengers défiera alors les Américains en finale.

Un nouveau bateau : le Class AC

Un nouveau bateau plus court mais plus rapide

Après l’AC 72 (21,60 mètres), place au Class AC ! Pour cette 35ème édition de la Coupe de l’America, la longueur des bateaux diminue de plus de 6 mètres environ. Cela reste un catamaran muni d’une aile rigide en lieu et place de la grand-voile et du mât. Ce dernier muni de foils peut voler en atteignant des vitesses très élevées (près de 40 nœuds), notamment grâce à la diminution du frottement de l’eau sur les coques. Si en monocoque, la vitesse dépend de la longueur à la flottaison (plus le bateau est grand et plus il va vite ), ce n’est pas le cas sur les catamarans à foils utilisés pour la Coupe de l’America. Et un peu à l’image de la Formule 1 aujourd’hui, même en limitant la puissance du moteur (en l’occurrence l’aile), en diminuant les poids grâce aux matériaux utilisés, les performances augmentent sans cesse, par le biais notamment des systèmes d’asservissement permettant d’optimiser les réglages des foils en vol.

Des budgets divisés par 4

De Sir Thomas Lipton, magnat du thé et qui malgré cinq tentatives n’est jamais parvenu à remporter la Coupe de l’America, à Larry Ellison co-fondateur d’Oracle et vainqueur de la 34ème édition, de l’Australien Alan Bond, premier Challenger « non Américain » à gagner le trophée en 132 ans, au Suisse Ernesto Bertarelli double vainqueur de l’épreuve… la conquête de la Coupe de l’America a presque toujours été l’apanage de passionnés fortunés dépensant sans compter. À défaut de remporter la Coupe de l’America, participer à l’épreuve sans milliardaire derrière, est devenu illusoire. Du coup, pour cette 35ème édition, les budgets ont été divisés par quatre, et ce afin que de nouveaux Challengers - dont Groupama Team France - puissent participer dans une vraie équité technologique et sportive.

F. Cammas :

« Depuis 1851, l’une des forces de la Coupe, c’est d’avoir su évoluer avec le temps. En choisissant les catamarans à foils qui volent, la dernière édition remportée par les américains à San Francisco en 2013 a été incroyablement disputée et spectaculaire.

Après cette révolution technologique, la majorité des teams engagés dans la 35ème édition, dont Team France, en fait une seconde en adaptant la taille des bateaux et donc les budgets à la réalité économique du monde dans lequel nous vivons.

L’America’s Cup va renforcer son statut de véritable Coupe de Monde de la Voile en rassemblant davantage d’équipes et devient vraiment attractive pour les partenaires commerciaux avec lesquels nous discutons.

Cette évolution va clairement dans le sens de Team France et dans celui de la culture française en matière de partenariat sportif, l’un des plus développé au monde. Aujourd’hui, Team France est en ordre de marche. Notre base lorientaise est opérationnelle, notre équipe sportive est performante et grâce à Groupama, nous serons sur le circuit cette année avec l’AC45 qui est en cours de préparation. »

 

Calendrier et qualification

Les phases de qualification de la 35e Coupe de l'America

 

Quand et comment se gagnera la Coupe de l’America ?

Débutée en 2015 lors des Louis Vuitton America’s Cup World Series, la 35ème édition de la Coupe de l’America connaitra une accélération dans son calendrier à partir du vendredi 26 mai 2017. Tout se jouera alors en un mois, aux Bermudes, avec les phases de QUALIFICATION (Qualifiers), puis de PLAYOFFS pour se conclure par le MATCH tant attendu entre le Defender et le meilleur des cinq Challengers.

 

Concrètement, comment se hisser de niveau en niveau ? 

1 / Les Louis Vuitton America’s Cup World Series en 2015 et 2016 ( 8 grands prix) 6 équipages à bord de monotype les AC45 SERIES

Les Louis Vuitton America’s Cup World Series qui vont s’achever le dimanche 20 novembre 2016 par le dernier acte au Japon vont permettre au 1er du classement d’empocher 2 points et au deuxième 1 point. Les autres concurrents ne seront crédités d’aucun point.

 

2 / Les Louis Vuitton America’s Cup Qualifiers du vendredi 26 mai au samedi 3 juin 2017 - Bermudes

6 équipages à bord de prototype répondant aux règles de la jauge des Class AC

L’ensemble des six équipages, 5 Challengers et 1 Defender, engagés dans cette quête du plus vieux trophée sportif au monde participera aux Louis Vuitton Qualifiers.

Chacun des concurrents se rencontrera à deux reprises lors de duels, un point sera alloué par victoire.

 

A l’issue de ces qualifications, un des Challenger sera éliminé. Seuls les quatre meilleurs resteront en lice et accèderont aux Louis Vuitton Challengers Playoffs alors que le Defender, automatiquement sélectionné, donnera rendez-vous au meilleur des Challengers pour le Match Final. Oracle Team Usa ne participera donc pas aux Playoffs.

 

3 / Les Louis Vuitton America’s Cup Challenger Playoffs - Bermudes

demi-finales : du dimanche 4 juin au jeudi 8 juin

finales: samedi 10 et dimanche 11 juin

 

4 équipages à bord de prototype répondant aux règles de la jauge des Class AC

Pour cette ultime qualification, les 4 challengers seront répartis en deux groupes pour des demi-finales. Le premier à atteindre 5 points remporte la demi-finale.

 

Les vainqueurs de ces demi-finales se confronteront ensuite dans une finale où le premier à avoir atteint 5 points sera désigné comme LE CHALLENGER.

 

4 / L'America’s Cup MATCH presented by Louis Vuitton - Bermudes

samedi 17, dimanche 18 juin, samedi 24, dimanche 25 (duels possibles jusqu’au mardi 27 juin)

2 équipages à bord de prototype répondant aux règles de la jauge des Class AC.

Le challenger gagne ainsi le droit de concourir contre le Defender Oracle Team Usa lors du Match final de cette 35èmeédition de la Coupe de l’America.

A noter que si le Challenger est l’équipage ayant terminé 1er des Louis Vuitton Qualifiers, il partira avec un avantage d’un point.

 

Le premier du Defender ou du Challenger qui accuse 7 points à son compteur gagnera la 35ème Coupe de l’America et aura le privilège de soulever l’Aiguière d’argent.

 

 

Télécharger le calendrier en PDF >>

Les règles du match-racing

Les règles du match-racing

C’est un duel, donc un match à un contre un ! Le 22 août 1851 autour de l’île de Wight lors de la Coupe de cent Guinées préambule à ce qui va devenir la Coupe de l’America, la reine Victoria suivant l’épreuve et s’étonnant de n’apercevoir que le premier, se voit répondre : « Majesté, il n’y a pas de second… ». Depuis maintenant 166 ans, la coupe de l’America se dispute en duels et par élimination. Tout est permis, ou presque, à condition de finir devant. Sur des catamarans de 15 mètres qui aujourd’hui volent et atteignent des vitesses supérieures à 40 nœuds, la difficulté est de contrôler l’adversaire par tous les moyens, et ce, dès l’avant départ.

Partenaire titre

Partenaire officiel

Fournisseurs exclusifs

Fournisseurs officiels

  • Unique armateur français de navires de croisières et n°1 mondial des croisières polaires, PONANT a été fondé en 1988 par une douzaine d’officiers de la marine marchande. La compagnie s’impose aujourd’hui comme la référence d’un nouveau style de croisières de luxe à travers une conception unique du voyage en mer alliant itinéraires d’exception et prestations hôtelières 5 étoiles, à bord de luxueux navires à taille humaine.

    Le rayonnement de la France et de ses savoir-faire à l’étranger étant essentiel pour PONANT, la compagnie s’engage aux côtés du Club Team France pour promouvoir l’excellence de la filière française au plus haut niveau mondial.

    1198
  • 1197
  • Les ingénieurs de l'équipe française menée par Franck Cammas, Olivier de Kersauson et Michel Desjoyeaux pourront s'appuyer sur la technologie de pointe d'optimisation d'ESTECO pour améliorer les performances hydrodynamiques et aérodynamiques de leur Class AC.

    ESTECO SpA, fournisseur international de solutions numériques d'optimisation, apporte à Groupama Team France son logiciel de pointe, modeFRONTIER, en vue de perfectionner la conception du catamaran à foils de l’équipe de France engagée sur la 35ème Coupe de l’America.

    Avec des spécifications techniques toujours plus exigeantes et des délais de tests physiques très serrés, les technologies d'ingénierie jouent un rôle essentiel dans la course pour la Coupe de l’America.

    
La technologie ESTECO, également utilisée par Luna Rossa dans le passé et par l'équipe Ben Anslie Racing dans le cadre de cette 35ème édition, permet aux concepteurs de tirer le meilleur parti des données de simulation et de s'appuyer sur des processus d'optimisation puissants pour affiner les paramètres de conception.

    1187
  • 1185
  • 1188
  • Groupama Team France utilise la solution « Designed for Sea » de Dassault Systèmes, « The 3DXPERIENCE Company », leader mondial des logiciels de création 3D, de maquettes numériques en 3D et de solutions de gestion du cycle de vie des produits (PLM — Product Lifecycle Management), pour concevoir et simuler son catamaran à la fois léger et performant, conformément aux impératifs de conception et de calendrier de la compétition.


    Pour préparer sa première participation à la course qui débutera le 26 mai 2017, Groupama Team France a dû concevoir, construire et tester son catamaran dans un délai de 18 mois. Les différents bateaux en lice doivent respecter des protocoles spécifiques concernant la coque, les ailes et les structures transverses, ainsi que la quantité de matériaux utilisés. Les catamarans, dont la longueur est limitée à 15 mètres, ne pouvaient être testés sur l’eau avant le 26 décembre 2016.


    Basée sur la plateforme 3DEXPERIENCE de Dassault Systèmes, la solution « Designed for Sea » permet à Groupama Team France de concevoir, de simuler et d’optimiser le poids, les performances, la stabilité, la robustesse ainsi que la sécurité de son catamaran au sein d’un environnement digital collaboratif, avant d’en entamer la construction physique. Depuis octobre 2015, Groupama Team France s’appuie sur une source de données unique et des applications entièrement intégrées pour rationaliser et accélérer le développement de son bateau, tout en facilitant l’échange d’informations entre l’équipe de conception composée de 30 personnes, l’équipage et les partenaires extérieurs impliqués dans les activités de conception.

    1854
  • 1853
  • 2243
  • La société EXAGONE est spécialisée dans le développement, l’exploitation et la gestion commerciale d’un réseau de système de positionnement de précision centimétrique par satellites, le Réseau TERIA.

    Héritière de connaissances techniques et scientifiques la société EXAGONE née de la volonté de l’Ordre des Géomètres-Experts en partenariat avec l’Institut Géographique National pour devenir référente en ce domaine. Elle apporte avec compétences et modernité des solutions innovantes et durables face aux divers enjeux économiques, technologiques et environnementaux.

    Forte de son expertise, EXAGONE offre à sa clientèle des services performants, permanents, de précision et d’une qualité irréprochable. EXAGONE participe à plusieurs types de projets, tels que le mesurage, le suivi de différents sites glaciaires (Mont-Blanc, glacier d’Arcouzan, Barre des Ecrins…), et le suivi de requins-baleines en partenariat avec l’Association Megaptera.

    2450

CLUB TEAM FRANCE

FOURNISSEURS ET PRESTATAIRES

SOUTIENS OFFICIELS

CLUB CHALLENGER

  • La «Société d'Encouragement pour la Navigation de Plaisance», nom auquel est ajouté peu après le titre de «Yacht Club de France», est créée avec le haut parrainage de l'empereur Napoléon III le 15 juin 1867. Par l'intermédiaire de ses instances dirigeantes, le Yacht Club de France agit en toutes circonstances pour développer, organiser et arbitrer les activités susceptibles de favoriser toutes activités nautiques conformes à l'éthique qu'il défend. Il oeuvre également pour préserver le patrimoine que constituent les eaux et côtes françaises et communautaires. Le Yacht Club de France est club challenger d’un défi français pour la 6e fois de son histoire (1983, 1992, 1995, 2010, 2013, 2017).

    1199